Les rapports de la musique à la société : Comment la musique peut-elle asseoir ou s'opposer à un pouvoir ?

Rôle de la musique et des musiciens dans le champ social : 

Musique savante /musique de divertissement : Nabucco de(G. Verdi) / Heal the world (M. Jackson)

Musique de cour / musique populaire : Le Roi danse (extraits vidéos) - Emmène-moi (Boulevard des airs)

Objectif de la séquence :

- Mobiliser les compétences des élèves pour enrichir progressivement leur culture musicale et artistique sans limitation d'époque, de genre ou de lieu (connaissance de l’histoire de la musique, de sa chronologie comme des styles et esthétiques qui la caractérisent).

- S’ouvrir à d'autres champs de la sensibilité et de la connaissance (arts visuels, littérature, sociologie, sciences).
Écouter avec curiosité des styles musicaux de toutes traditions et émettre un avis personnel et argumenté.

Œuvres de référence : Nabucco et Le Roi danse

I - Peut-elle s'opposer à un pouvoir ?

Musique savante : Nabucco de Verdi

1) Qu'est ce qu'un opéra ?

2) Contexte historique de création de l'oeuvre ?

3) Quel est le synopsis de Nabucco ?

4) La musique : quelles en sont les caractéristiques ?

5) Le lien entre texte et musique ?

1) Qu'est ce qu'un opéra ?

      a) Définition générale

         b) Une brève histoire au fil des siècles

         c) Comment fait-on un opéra ?

         d) Les voix

         e) Quelques mots...

         f) Quelques opéras incontournables

Capsule réalisée par Sara Toupin

Exercices :

Notez les mots et les définitions entendus dans les deux capsules.

Notez également les opéras et les compositeurs cités.

Faites un compte rendu devant la classe.

Capsule réalisée par Béatrice Cartron

Fred, Jamy et Sabine partent à la découverte des coulisses de l'Opéra de Paris, et nous font visiter Garnier et Bastille. Nous découvrons avec eux les secrets de fabrication des plus prestigieuses représentations, depuis la création des costumes et des décors jusqu'aux pointilleuses recherches en matière d'acoustique. De quoi une scène à l'italienne se compose-t-elle ? Comment crée-t-on un effet de perspective sur ce genre de scène ? Comment réussit-on à changer chaque jour des décors qui approchent souvent les 10 tonnes ? Quelles sont les différentes périodes qui ont marqué l'histoire de l'opéra ? Quelle est la différence entre soprano, mezzo, basse et baryton...? Pourquoi le fait de varier la hauteur de la fosse d'orchestre permet-il d'équilibrer le son des voix avec celui de l'orchestre ? Comment les sons sont-ils absorbés ou au contraire réfléchis dans une salle de concert ?

" C'est pas sorcier " - 2013

2) Contexte historique de création ?

   

L’Italie du risorgimento, avant la réunification

François-Xavier Fabre, Nabuchodonosor fait tuer les enfants de Sédécias sous les yeux de leur père, 1787, École nationale supérieure des beaux-arts

2) Le synopsis de Nabucco ?

   

3) Messe de l'homme armé

   

Guide voix pour les chanteurs de la Maîtrise de Seine-Maritime www.maitrisedeseinemaritime.com

Réalisation : Mathias Charton

Partition de chœur en pdf pour impression

(1999) "A Mass For Peace"

THE ARMED MAN KARL JENKINS

Partition de Chœur SATB

Charton Mathias 2015 -

Publication à Usage Pédagogique

www.maitrisedeseinemaritime.

Jenkins, Karl – La Messe de l’Homme Armé (1999)

Note de programme :

Mélodie profane très populaire datant de la Renaissance, et souvent utilisée depuis pour mettre en musique les textes latins composant l’ordinaire de la messe, « L’Homme armé » est une chanson française ayant donné son nom à plus de quarante messes et notamment à celle du compositeur gallois Karl Jenkins (1944- …).

« L’homme armé, une messe pour la Paix », composée en 1999 était initialement dédiée aux victimes de la crise du Kosovo. Elle  exprime la montée de la peur, la construction d’un conflit et l’avènement d’espoir pour l’avenir. C’est une ode à la paix. Cette œuvre atteint l’universalité par un choix de textes de diverses époques, de divers pays et de diverses religions, structurée par les éléments traditionnels de l’ordinaire de la messe latine.

Les chants incluent des textes d’origine
– islamique (l’appel à la prière),
– biblique (des psaumes),
– chrétienne (l’ordinaire de la Messe),
– ainsi que des textes de Rudyard Kipling, d’Alfred Lord Tennyson ou encore d’un survivant d’Hiroshima. 

La musique est très efficace en ce sens qu’elle joue sur les émotions. Elle épouse et amplifie le contenu des textes. C’est de la musique populaire d’inspiration classique. L’œuvre est une méditation priante chargée d’émotion sur les guerres qui ont déchiré notre passé et surtout le XXe siècle, pour nous inciter à choisir la paix. La musique est une musique d’atmosphère (comme de la musique de film). C’est une musique dynamique, accessible à un large public.

La progression de cette pièce est  en 13 mouvements,  regroupés en 3 parties:

La première partie présente les guerres du passé, débutant par la présentation de l’«Homme armé», mélodie de la Guerre de Cent ans accompagnée du bruit des tambours d’une armée genre napoléonien marchant au pas et du piccolo criard. Suit une musique plus contemplative: l’«Adhan», appel à la prière du muezzin (impressionnant!) et le «Kyrie» qui implore la miséricorde divine. La guerre revient avec des extraits des psaumes 56 et 59 dans une tonalité grégorienne qui vire à la colère à la fin et un «Sanctus» qui loue le Seigneur des Armées. L’«Hymn before Action» est un chant stimulant qui se termine par «Seigneur, accorde-nous la force de mourir.»

La deuxième partie dépeint l’horreur destructrice de la guerre moderne: «Charge!» culmine sur un moment de silence qui se clôt sur l’«Appel aux morts» traditionnel à la trompette. Suivent deux descriptions sonores de la terreur de la guerre atomique.

La troisième partie se veut une prière à l’aube du XXIe siècle pour un temps de paix. L’«Agnus Dei» de la messe des défunts et «Now the Guns Have Stopped» soulignent le vide douloureux que les morts laissent derrière eux. Le «Benedictus» a une introduction musicale très mélodieuse et émouvante. La conclusion «Better Is Peace than Always War» reprend la mélodie de l’«Homme armé». Le poème de Tennyson est une prière: «Ring out the thousand wars of old, Ring in the thousand years of peace». Le tout se termine par Apocalypse 21, qui assure qu’un temps viendra où Dieu séchera toutes larmes.

4) Le Roi !

   

Synopsis

Le vieux Lully, accidentellement blessé en plein concert, se meurt, rongé par la gangrène. Le souvenir de son éblouissant parcours comme musicien du roi lui revient en mémoire. Quelques décennies plus tôt, le compositeur d'origine italienne éveille l'attention du jeune Louis XIV. Passionné par le jeu, la danse et la musique, le souverain en devenir trouve dans les arts une échappatoire à l'autoritarisme de sa mère, Anne d'Autriche. Lully, nommé «compositeur de la musique royale», s'attire rapidement l'inimitié du reste de la cour, outrée par ses moeurs libertines, son arrogance et l'influence qu'il semble exercer sur le souverain...

Le Roi danse - 

Date de sortie 6 décembre 2000 (1h 48min)

De Gérard Corbiau

Avec Benoît MagimelBoris TerralTchéky Karyo plus 

" Schönberg, surnommé « le charlatan sans racines », est visé. « Quiconque en mange, en meurt », fulmine Goebbels.
Les grandes figures de la musique atonale, ces « faiseurs de bruits », subissent le même sort. Schönberg, Berg et Webern. Korngold, Weigl, Rathaus, Glanzberg et Zemlinsky, beau-frère de Schönberg font partie du pilori.
Sont tout particulièrement visés la « musique nègre », autrement dit le jazz, et les compositeurs juifs, dont certains, comme Schoenberg, sont les représentants d'une avant-garde pour laquelle les nazis n'ont que haine et mépris. Ainsi, la musique atonale - dont un critique de l'époque considère qu'elle détruit « cet élément très évidemment allemand qu'est l'accord parfait » - est pour les nazis le produit par excellence de « l'esprit juif ». Les nazis lui opposent Wagner, non sans quelque absurdité, si l'on garde à l'esprit ce que lui doit la musique moderne et Mahler et Schönberg en particulier. Wagner, auteur d'un pamphlet antisémite, Le judaïsme en musique, incarne, aux yeux des idéologues du régime, une musique censée régénérer l'âme allemande, sur laquelle les Juifs sont accusés d'avoir exercé leur influence néfaste.
Interdits de concert, chassés des orchestres et des conservatoires, privés de toute possibilité de gagner leur vie au pays de Bach et de Beethoven, nombreux sont les compositeurs et interprètes, juifs ou non, qui choisissent de s'exiler, notamment aux États-Unis. 

C'est le cas de Kurt Weill, d'Hindemith ou de Schönberg, Klemperer, Walter. 

Mais beaucoup d'autres, malgré la qualité de leur œuvre, et quel qu'ait été leur destin, sont tombés dans l'oubli. Ils commencent à peine d'en sortir. "

La musique atonale résulte de l'emploi de l'atonalité comme élément de composition. L'atonalité (ou atonalisme) est un terme qui décrit à la fois une technique de composition et l'état harmonique qui en résulte. C'est une technique d'écriture qui remet en cause en profondeur les habitudes de composition traditionnelles et la théorie de la musique occidentale. Ce système eut un impact important dans l'évolution musicale au cours du xxe siècle et engendra le large courant de musique dite "savante"avant-gardiste qu'on appelle « musique contemporaine ». Cette technique se caractérise par l'émancipation des dissonances et le rejet de toute hiérarchie tonale — hiérarchie qui est, à la base, le fondement de la grammaire musicale sur laquelle repose la musique classique et la quasi-totalité des musiques occidentales : le système tonal. L'atonalité constitue donc une remise en cause importante de la conception de l'écriture musicale envisagée jusqu'alors. L'atonalité a été associée tout particulièrement à la phase expressionniste de la Seconde école de Vienne. Au niveau expressif elle est souvent associée à des atmosphères angoissées et torturées qui sied à l'esthétique expressionniste. Ce type d'écriture fut introduit par Arnold Schönberg et ses élèves Anton Webern et Alban Berg.

Wikipedia - musique atonale

5) L'art dégénéré...

   

Schoenberg - Verklärte Nacht (Transfigured Night), Op. 4, for string sextet (1899)

© 2015 BY D.C. Proudly created with Wix.com